Selon le ministre des Travaux publics, ces dispositifs seront mis en service au mois de septembre 2023.

Sur les quatorze postes de péage automatique prévus, sept seront bientôt mis en service au Cameroun. Cette annonce a été faite par le ministre des Travaux publics, Emmanuel Nganou Djoumessi, lors d’une réunion d’évaluation du projet à Yaoundé. Ces postes de péage seront opérationnels dès le mois de septembre 2023, marquant ainsi une avancée significative dans la mise en place de ce projet réalisé en partenariat avec la société Tollcam.

Parmi les postes concernés par cette première phase, Investir au Cameroun cite ceux de Mbankomo, Boumnyebel, Edéa, Nsimalen, Nkometou, Tiko et Mbanga. Les travaux ont atteint un taux d’avancement de 51 % à fin mai 2023 et sont projetés à 72 % d’ici la fin du mois de juillet. Cette première livraison ouvrira la voie à la deuxième phase du projet, qui prévoit la construction de sept autres postes de péage automatiques dans les localités de Bayangam, Bafia, Manjo, Bandja, Matazen, Foumbot et Dschang.

Ainsi, la réalisation de ce projet permettra d’équiper le Cameroun de ses quatorze premiers postes de péage automatiques, offrant ainsi une meilleure sécurisation des recettes générées par le péage. En effet, les actes répréhensibles commis par le personnel chargé de cette tâche ont parfois entraîné des pertes de recettes pour l’État. Le coût total de ce projet s’élève à environ 42 milliards de F CFA, et Tollcam sera responsable de la gestion de ces infrastructures pendant une période de vingt ans, comprenant deux années pour l’exécution des travaux, débutant le 10 juin 2022, et dix-huit années pour l’exploitation des ouvrages.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X