Jean Patrick Abena, Sous-préfet de Garoua-Boulaï aurait été vu dans une sextape en pleine masturbation, Avec une demoiselle.

Après la publication sur les réseaux sociaux ce dernier dément en disant qu’il s’agit du travail de l’intelligence artificielle. La toile en ébullition depuis les premières heures du 24 octobre, réclame une sanction du gouvernement dans cette affaire qui entrave les moeurs de la société camerounaise. Boris Bertold ira même plus loin dans un propos sur sa page.

Récemment au Tchad, le secrétaire général de la présidence de la République et le ministre de La Défense ont déposé leur démission à la suite d’une sextape. Jean Patrick Abena doit démissionner.

Boris Bertold

Devant l’affaire qui ne cesse de prendre de l’ampleur sur la toile, le sous-préfet de Garoua Boulaï a décidé de rompre le silence.

Accusé d’être le principal acteur d’une sextape, Abena Jean Patrick a dénoncé un « funeste montage ». Le sous-préfet de Garoua-Boulaï assure cependant être victime d’un chantage mené par un cybercriminel opérant avec l’indicatif du Bénin.

Une vidéo circule depuis les premières heures de ce 24 octobre 2023 dans les réseaux sociaux, présentant un homme nu, se masturbant devant la caméra de son téléphone. Ce funeste montage facial dont l’acteur principal est prétendument attribué à ma modeste personne, est l’œuvre d’un cybercriminel qui, depuis le mois de juillet dernier, à travers différents contacts portant l’indicatif télécommunicationnel du BÉNIN (+229), me harcèle par un chantage financier, m’indiquant avoir été payé par une tierce personne dont il n’a pas révélé l’identité, pour ternir mon image et entraver ma carrière professionnelle .

jean Patrick Abena

Ecrit-il dans une mise au point.

Assurant se réserver le droit de poursuivre en justice le cybercriminel derrière le montage, le sous-préfet de Garoua-Boulaï, Abena Jean Patrick rassure sa famille, sa hiérarchie et ses proches de son « attachement sans faille aux valeurs morales et d’intégrité tous azimuts. »

Si certains internautes apportent leur soutien au sous préfet, d’autres par contre restent unanimes malgré cette sortie :

<<Jean Patrick Abena doit démissionner… pendant que le peuple souffre dans les accidents, la famine, la vie chère et la maladie, un membre du gouvernement s’envoie en l’air en direct.>>

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X