Issue des fonds du Contrat de Désendettement Développement (C2D), cette enveloppe va contribuer au financement d’une dizaine de chantiers dans le cadre du projet «Yaoundé Cœur de Ville».

La capitale du Cameroun devrait changer de visage d’ici à 2026. La Communauté Urbaine de Yaoundé (CUY) se prépare en effet à lancer une dizaine de chantiers dans plusieurs quartiers de la ville. Ce vaste projet rentre dans le cadre du programme «Yaoundé Cœur de Ville».

Inscrit dans le 3ème Contrat de Désendettement Développement (C2D) et mis en œuvre par le ministère camerounais de l’Habitat et du Développement Urbain (Minhdu) et la Mairie de Yaoundé, ce Programme est co-financé à hauteur de 46,2 milliards de F CFA issus des fonds C2D et 8,5 milliards de F CFA en guise de contribution de l’Etat du Cameroun. Soit une enveloppe globale de 54,7 milliards de F CFA.

Début des travaux en 2024

Lancé en 2020, le projet «Yaoundé Cœur de Ville» entre dans sa phase des travaux en 2024. Annonce faite ce 4 octobre 2023, lors de la 10e édition des Petits déjeuners du C2D à Yaoundé. Le programme a pour objectif d’améliorer de manière visible et concrète, les conditions de mobilité dans la ville de Yaoundé et l’assistance à l’opérationnalisation du Plan de Mobilité Urbaine Soutenable (PMUS) de la Mairie de Yaoundé. Les travaux annoncés tournent autour de deux grands axes. Le premier concerne les travaux d’aménagements structurants tels que : le réaménagement de trois carrefours dans les quartiers Mvan, Elig Effa et Elig Edzoa ; et l’aménagement de deux gares routières aux carrefours Mvan et Elig Effa.

Le deuxième axe d’intervention prévoit des actions à impact rapides, notamment : la construction d’une voie d’accès et d’un sentier de randonnée aux Monts Messa ; et des travaux d’aménagement légers de certains carrefours et têtes de ligne minibus/taxis dans la ville. Il s’agit de façon générale, des travaux de déviation de réseaux, de terrassement et de chaussées, la remise à niveau des dispositifs d’assainissement, de la signalisation et des aménagements connexes.

Un projet inclusif

Dans son approche, le projet C2D «Yaoundé Cœur de Ville» mise sur un mécanisme innovant d’accompagnement des personnes impactées par ledit projet. «Inclusif et participatif, ce mécanisme prévoit non seulement l’indemnisation des populations, mais également leur relocalisation et la restauration des moyens de subsistance», a expliqué Arnaud Ndzana, le coordonnateur du projet. Ainsi, c’est près d’un milliard de francs CFA qui va être mobilise pour indemniser et accompagner les personnes impactées. Celles-ci se chiffrent à plus de 1000.

Arthur Wandji

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X