Le journaliste Jean Bruno Tagne, directeur adjoint de Naja Tv, ne s’est pas présenté au Service des enquêtes et de la documentation (SED) comme prévu ce mardi 23 mai 2023.

Alors qu’il devait répondre à une convocation dans le cadre de l’affaire Martinez Zogo, son avocat a informé les autorités compétentes de sa constitution en tant que partie prenante dans ce dossier.

L’annonce de la convocation de Jean Bruno Tagne au SED avait été rapportée par le site d’information Actu Cameroun. Cette convocation fait suite à une plainte déposée par le journaliste Paul Daisy Biya, accusant Jean Bruno Tagne de complicité de diffamation et d’autres chefs d’accusation.

L’affaire prend racine dans la publication, il y a quelques mois, de bandes audio attribuées au prêtre Jean Jacques Ola Bébé, proche de Martinez Zogo. Dans ces enregistrements, le prêtre accusait certaines personnalités influentes de la République d’être impliquées dans le meurtre de l’ancien chef de chaîne d’Amplitude FM.

Selon des sources bien informées, Jean Bruno Tagne n’a pas pu se rendre au SED comme prévu en raison de son avocat qui a jugé nécessaire de notifier aux autorités compétentes sa constitution en tant que partie prenante dans cette affaire. Les détails sur les motivations précises de cette démarche n’ont pas encore été divulgués.

Cette affaire attire une attention considérable au Cameroun, où la liberté de la presse et le rôle des journalistes dans la société sont régulièrement débattus. Les développements ultérieurs dans l’affaire Zogo, notamment la réaction des autorités et les actions légales qui en découleront, seront suivis de près par la communauté médiatique et la société civile.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X